La cryoconservation est la congélation de tissus végétaux à très basse température par l’utilisation d’azote liquide.


Pour un obtenteur désireux de sauvegarder à moindre coût le fruit de ses travaux,un particulier attaché à une plante remarquable ou toute personne souhaitant sauvegarder du matériel végétal rare, cette technique est le support idéal.  
Mais conserver plusieurs centaines de variétés pendant 10 à 20 ans est complexe. Coût, temps, risques de dérives génétiques, risques sanitaires, climatiques ou accidentels : les obtenteurs ne conservent que les hybrides présentant un potentiel à court terme et doivent abandonner du matériel potentiellement intéressant à long terme.

Or, la cryoconservation offre la possibilité de maintenir le potentiel de biodiversité intact, donc la diversité génétique, à l’abri de tous événements extérieurs, et d’effectuer une rétro-évaluation sur le matériel. Elle permet aussi de suivre l’évolution d’une variété par rapport à la souche initiale cryo-conservée (apparition de chimères ou de mutations, adaptation à l’environnement…).